La Roumanie, pays de musique et de poésie

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, MusicArthis – Piano-B-Art et We in Europe...

Lire la suite...
Atelier de décoration traditionnelle d’œufs avec Parasca Moroz

Arthis - La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
...

Lire la suite...
Visite de la délégation de professeurs et élèves de l’Ecole Métropolitaine ARC

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine, Euro-Mara Events et Radio-TV Arthis organisent

...Lire la suite...
Rencontre - débat: Femmes entrepreneurs en Belgique

Elle/Zij – Femmes Roumaines en Belgique et Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
vous...

Lire la suite...
Printemps roumain à Bruxelles

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine organise

Samedi 13 avril 2019 àpd 12:00
...

Lire la suite...
Journée Internationale des Roms

Arthis - La Maison Culturelle Belgo-Roumaine vous invite à la

...

Lire la suite...
L’éducation des jeunes roms – facteur de succès et d’intégration

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
organise

...Lire la suite...
Roma Forum

Arthis – La Maison Culturelle Belgo-Roumaine
organise

...Lire la suite...
Elle/ZIj - La Semaine de la Femme

Elle/ZIj - La Semaine de la Femme

...

Lire la suite...
Femmes au micro

Femmes au micro - Les femmes dans les médias

...Lire la suite...

L'Institut culturel roumain Bruxelles et la Maison Culturelle Belgo-Roumaine ARTHIS
présentent 

Le polar
"Qui veut la peau d’Andreï Mladin?"

(en roumain "Atac în bibliotecă"
de George Arion

 carte

Vendredi 27 février à 18h30, en présence de l’auteur. 
Chez Arthis, 33 Rue de Flandre, 1000 Bruxelles


George Arion est probablement le plus connu écrivain roumain contemporain de roman policier. Après la parution en français du roman Cible Royale (Genèse, 2014), George Arion propose au public francophone, en première à Bruxelles, un nouveau polar: Qui veut la peau d’Andreï Mladin?, traduit en français par Sylvain Audet chez le même éditeur.
Dans la Roumanie de Ceaușescu,  le jeune journaliste, Andreï Mladin trouve chez lui un cadavre. Il s'attache à faire disparaître le cadavre, sans éveiller l'attention de sa curieuse voisine, madame Margareta.
“L'histoire est racontée avec une bonne part d'humour. C'est ainsi que George Arion s'inscrit dans la meilleure tradition du polar. On a hâte de lire d'autres romans de cet auteur”, annonce la première chronique du livre, disponible en librairies à partir du 13 février 2015. 
(http://www.action-suspense.com/)

 

Aller au haut